• La semaine dernière, le juge des référés du tribunal administratif de Nantes a rejeté un recours visant à suspendre l’autorisation environnementale du projet de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer. Cette ordonnance de référé ne préjuge en rien de ce qui sera décidé au fond par la justice. Les associations de protection de l’environnement*, dont les arguments n’ont pas encore été examinés, appellent de nouveau à ce qu’un moratoire soit acté.

    À Brétignolles-sur-Mer, la contestation juridique ne fait que commencer

    Le juge des référés du tribunal administratif de Nantes
    a rejeté la demande de suspension de l'autorisation environnementale du projet de port.
    Plusieurs recours restent à juger sur le fond.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Belle réussite du rassemblement de La Roche-sur-Yon ce samedi 19 octobre : plus de 1 500 personnes réunies pour demander l'arrêt définitif du projet de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer et adresser un message clair à l'Etat : les travaux ne doivent pas reprendre, un moratoire s'impose.

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • En réponse aux collectifs citoyens qui testent la présence de glyphosate dans leurs urines, six responsables de la FDSEA de la Vendée ont fait leur propre test. S’appuyant sur des résultats jugés rassurants (« moins de 0,10 µg/L de substance détectée »), ils défendent leur usage de la molécule : « Il n’y a pas de raison qu’on présente des taux anormaux si on suit toutes les recommandations des professionnels ». Leur pratique, affirment-ils, est sans rsque pour l’environnement, le voisinage et eux-mêmes.

    Pour FNE Vendée, Christian Pacteau explique que cette manière de voir ignore les effets aujourd’hui bien documentés d’une exposition répétée à de faibles doses.

    La toxicité du Glyphosate n’est pas qu’une affaire de dosage

    Champ désherbé chimiquement (Sud-Vendée, 2019).

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Alors qu’un second rassemblement citoyen est prévu à La Roche-sur-Yon samedi 19 octobre pour protester contre le projet de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer, les associations de protection de la nature et de l’environnement appellent le préfet de la Vendée à déclarer un moratoire sur ce projet d’un autre temps. Le temps est à l’apaisement et au dialogue, les conditions de mise en oeuvre du projet étant tout sauf réunies.

     

    Port de plaisance de Brétignolles sur Mer : un moratoire s’impose

    Début octobre 2019 : la communauté de communes entreprend le défrichage du site
    « afin d’éviter la présence d’oiseaux nicheurs dans la zone de travaux pendant la construction du port »,
    ainsi que le « déplacement d’un stock de 9 500 m3 de sable » pris sur la dune (Photo : La Vigie).

    Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Lire la suite...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires